Gabon / grève dans le secteur des eaux et forêts, l’intersyndicale durci le ton face au mépris affiché par Lee White

Ministère des eaux et forêts

Le syndicat national des professionnels des eaux et forêts de concerts avec le syndicat national des gestionnaires des ressources naturelles étaient réunis le 22 février 2021 dans l’enceinte du ministère des eaux et forêts pour dénoncer le mépris et l’incompétence affiché de leur ministre de tutelle le professeur Lee White face a leurs multiples revendications professionnelles.


De gauche à droite les deux présidents de l’intersyndicale

C’est par le biais d’une déclaration commune à la presse nationale et internationale que l’intersyndicale du ministère des eaux et forêts à dans un ton ferme décrier les frasques et l’incompétence affiché de leur ministre de tutelle et appelé le premier ministre et le chef de l’État Ali Bongo ONDIMBA a un arbitrage. <<Alors que les partenaires sociaux s’attellent depuis plus de cinq mois a la promotion active d’un environnement professionnel serein, avec comme fait majeure, le lancement d’une tournée nationale de sensibilisation sur les devoirs de l’agent public et la révocation des comportements déviants, ainsi que la participation des représentants des syndicats à la commission mixte de travail mise en place, il est à noter avec grand regret, la posture adoptée par la tutelle de s’exclure des engagements pris. Ayant constaté la violation par la tutelle du protocole d’accord signé le 2 septembre 2020 en plus de son mutisme méprisant face aux demandes d’audience sans suite des syndicats, les agents ont décidé de la reprise de la grève générale illimitée lors de l’assemblée générale extraordinaire du 11 février 2021.>> A laissé entendre Didier Atome Bibang le président du SYNAPEF lors de cette déclaration.


Quelques jours plutard, à la reprise de la grève soit le 17 février 2021, les 2 parties ont décidé de faire bouger les lignes.<<le ministre a daigné recevoir les partenaires sociaux. Cette rencontre qui s’est voulue pleinement d’espoir, s’est soldée par un échec cuisant en ce que le ministre, dans l’incapacité de donner une suite concrète aux attentes des agents, a déclaré à leurs représentants <<qu’ ils n’ont qu’ à grever s’ils veulent grever>> et sans lever la séance, a claqué la porte de la salle de réunion en présence en présence de ses plus proche collaborateurs.>> a ajouté le président du SYNAPEF 


Pour l’intersyndicale, face à cet acte d’impertinence indigne de la hauteur de ses fonctions, le ministre Lee White fait la démonstration ultime de ses limites managériales et de son inaptitude à conduire le dialogue social au sein du ministère dont il a la charge. Des lors les syndicats appellent solennellement et directement à l’arbitrage du Chef de l’ État Ali Bongo ONDIMBA et du premier ministre Rose Christiane Ossouka RAPONDA afin que la relance économique dans le secteur forêt vous et environnement ne soit pas compromise par la dégradation progressive du climat social dans ce secteur.


Saint Clair kengue

260 pensées sur “Gabon / grève dans le secteur des eaux et forêts, l’intersyndicale durci le ton face au mépris affiché par Lee White

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *