Ngaoundéré 3ème : Plus de 45 agriculteurs outillés

Ils ont reçu du matériel agricole le 09 octobre dernier au cours d’une cérémonie présidée par l’adjoint d’arrondissement. Désormais, ces seigneurs de la terre envisagent l’avenir avec optimisme.

Important bassin de production de tubercules (patates, manioc, pommes de terre, macabo) et des céréales, l’agriculture dans l’arrondissement de Ngaoundéré 3ème brille encore par son outillage archaïque aux antipodes de l’agriculture de seconde génération prônée par les pouvoirs publics depuis des années. La mécanisation tarde encore à trouver une place de choix auprès des acteurs du secteur.

Pourtant, selon les chiffres du poste agricole de Dang, au cours des 3 dernières années, la production de la patate varient entre 35.000 à 40.000 tonnes par an. Une production vendue sur place dans les marchés hebdomadaires de la localité et des villages voisins et exportés vers les pays voisins, notamment le Tchad et la République Centrafricaine où les frontières sont à moins de 300 km de l’arrondissement.

Pour booster la production et amorcer la transformation, les matériels de travail ont été mis à la disposition des agriculteurs par la section Vina Sud 1-C et la mairie de Ngaoundéré 3ème. Il s’agit des pulvérisateurs, des paires de bottes, des motopompes, des bars à mines, des brouettes, des portes-tout, des moulins à écraser et des sachets pour la multiplication des semences et des plants. « Je voudrais du fond du cœur remercier les donateurs pour ces moyens qu’ils viennent de mettre à notre disposition. Désormais on va mieux travailler et valoriser nos productions. Ce qui nous manque le plus ici, ce sont les accompagnements. On a la volonté de travailler, parfois le matériel nous fait défaut. Cette année, je suis à plus de 7 hectares de patate. Les premières récoltes sont attendues d’ici la fin du mois de novembre », se réjouit Nana, agriculteur.

Comme lui, ils sont nombreux à avoir bénéficier des largesses des hommes politiques qui entendent inscrire ces actions dans la durée. « Nous sommes un arrondissement à vocation rurale. Ce don en matériel agricole s’inscrit dans le cadre de notre accompagnement des producteurs. Nous devons tendre vers l’agriculture de seconde génération comme prônée par le président de la République, Paul Biya. Nous voulons atteindre l’autosuffisance alimentaire et cela passe par une production de masse », laisse entendre Ishaga Daouda, président de la section Rdpc Vina Sud 1C, initiateur du don.

La remise de ce don vient aussi à l’appui des élites dans l’autonomisation des producteurs des agriculteurs, en majorité jeune dans cet arrondissement.

Jean BESANE MANGAM    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *