Agriculture : Le Minader encourage les producteurs de l’Adamaoua

C’était au cours du mini comice agropastoral régional de la région du 22 au 23 à l’esplanade de la délégation régionale de l’agriculture et du développement rural de l’Adamaoua. Gabriel Mbairobé a encouragé les seigneurs de la terre à produire mieux et de qualité pour lutter contre la vie chère.

            Avec plus de ¾ de sa superficie constituée des terres arables, l’Adamaoua est propice à la croissance et la production des différentes spéculations. Du Mayo-Banyo à la Vina en passant par le Mbéré, le Djerem et le Faro et Déo, tous les 5 départements de la région sont propices à la production des denrées les plus consommées par les populations locales. Venus de tous ces coins du château d’eau, les agriculteurs ont présentés les produits vivriers produits.

            Lors de la cérémonie protocolaire de lancement du comice, le délégué régional du Minader pour l’Adamaoua  a présenté les richesses de la région, « La cérémonie de ce jour s’inscrit dans le cadre des grandes orientations prescrites par le chef de l’Etat et intervient aussi au lendemain de la mise en place d’une nouvelle procédure de subvention des intrants et équipements agricoles productifs au Cameroun basée sur un apport personnel des producteurs » a déclaré Haman Dawai, délégué régional du Minader Adamaoua. Et le patron du Minader dans le château d’eau de situer l’organisation du mini comice s’inscrit dans la volonté des pouvoirs publics à valoriser les produits locaux et lutter contre la vie chère en cette période festive, « Les objectifs du mini comice agropastoral sont, faut-il le rappeler de créer une émulation chez les producteurs afin de les encourager à produire davantage et rompre le déficit alimentaire et donner l’occasion aux consommateurs de s’approvisionner en produits agricole de qualité à moindre coût, à encourager et récompenser les meilleurs producteurs au cours de la campagne qui s’achève ».

            Le ministre de l’agriculture et du développement rural, Gabriel Mbairobé quant à lui, dit ne pas être déçu de la qualité des produits présentés par les agriculteurs de l’Adamaoua. Par la même occasion, le Minader annonce la subvention des prix des intrants afin de permettre aux acteurs du monde rural de mieux produire au cours de la prochaine campagne agricole. « Je suis très fier, c’est un moment important pour nous pour mettre en vitrine la diversité agricole de notre pays, mais surtout montrer les avancées que nous faisons en termes de sécurité alimentaire. Je ne peux pas dire j’ai été déçu au vue de l’abondance et des variétés des denrées que j’ai vues. Nous croyons que l’Adamaoua tient ses promesses, parce que c’est une zone agro écologique qui a beaucoup de potentialité tant sur le plan fertilité du sol que sur le plan pluviométrie ». Au cours de la campagne prochaine, les agriculteurs bénéficieront des subventions des prix des engrais, « Nous allons soutenir le prix des engrais à hauteur de 30% pour les produits vivriers ».

Pour les participants au mini comice, c’est une occasion de montrer leurs capacités de production. Les prix remportés par les uns et les autres viennent renforcer leur sentiment de considération de la part de l’administration en charge des questions agricoles. « Je suis très fier de recevoir ce prix qui montre à quel point ce que nous faisons est valorisé par les encadreurs du monde rural. Nous allons produire plus et mieux » fait savoir Oumarou Mohaman, premier prix en production de pomme de terre, de Tibati dans le Djerem. Comme lui, Oumarou Kossam, ne cache pas sa satisfaction pour le premier prix reçu dans la catégorie maïs. « Je remercie Dieu et le gouvernement du Cameroun pour l’appui et le prix. Rien ne vaut l’agriculture en ce moment à mes yeux, on gagne plus vite et on est indépendant en matière d’alimentation ».   

            Au cours de deux jours qu’auront duré le mini comice, c’est environ 200 exposants issus 5 départements, compartimentés en produits d’élevage et pêche, produits d’origine végétale, stands des produits transformés, opérateurs économiques et organismes de développement du monde rural entre autres. Au-delà de l’exhibition des produits agropastoraux, du matériel agricole a été remis aux producteurs. C’était aussi une opportunité pour les ménages de faire les emplettes pour les fêtes de fin d’année.  

Jean Besane Mangam

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *