Climat : Yaoundé connaît des baisses de températures inédites

Dans son bulletin de prévisions et d’alertes climatiques pour le mois de septembre, l’Observatoire national pour les changements climatiques (Onacc) annonce une baisse des températures dans la ville de Yaoundé.  Elles sont comprises entre 11°C et 23°C, et chutent jusqu’à une moyenne de 19°C dans le Centre pour cette décade.

A Yaoundé, les températures ont effectivement changé depuis quelques semaines. Les journées et les nuits sont de plus en plus froides. Cette période de l’année correspond à la petite saison sèche dans la région du Centre. Dans son bulletin de prévisions et d’alertes climatiques pour le mois de septembre, l’Observatoire national pour les changements climatiques (Onacc) annonce une baisse des températures dans la ville de Yaoundé.

 Elles sont comprises entre 11°C et 23°C, et chutent jusqu’à une moyenne de 19°C dans le Centre pour cette décade. Le bulletin annonce ainsi qu’il y aura une plus forte humidité et des nuits davantage froides dans de nombreuses localités des dix régions. Entre autres, Mindif et Kaélé dans l’Extrême-Nord ; Tcholliré, Touboro et Garoua dans le Nord ; Eséka, Yaoundé, Nanga Eboko et Obala dans et le Centre.

Cette vague de froid fait place en journée à une chaleur excessive accompagnée d’un vent sec. Pour contrer les effets de ces caprices du climat, en dehors des vêtements chauds que chacun arbore, la vaseline et la glycérine sont utilisées pour lutter contre l’assèchement de la peau. Tandis que pour éviter les lèvres desséchées et fendillées, les habitants se tournent vers les baumes à lèvres. Par ailleurs, en ce temps d’harmattan, le froid n’est pas le seul problème auquel sont confrontées les populations de Yaoundé. Qui dit saison sèche dans la ville, dit aussi poussière. Si bien que les conducteurs de motos et même des piétons ont investi dans l’achat de cache-nez. Par chance, depuis hier, le temps semble plus clément…

 Le climat de Yaoundé, la capitale du Cameroun, est tropical, bien que tempéré par l’altitude, avec une saison sèche de décembre à février et une saison des pluies de mars à novembre. Les pluies diminuent un peu en juillet et août, bien que le ciel soit souvent nuageux. La ville est située au sud-ouest du Cameroun, à 700 mètres d’altitude. À Yaoundé, la température moyenne du mois le plus froid (août) est de 23,2 °C, celle du mois le plus chaud (février) est de 25,8 °C. Voici les températures moyennes.

En septembre, généralement le climat à Yaoundé est chaud et étouffant. La température moyenne est de 23,7 °C, avec une minimale de 19,9 °C et une maximale de 27,4 °C. Aux nuits les plus froides, la température descend généralement à environ 16,5 °C. Aux jours les plus chauds, la température atteint généralement environ 30 °C. Les précipitations s’élèvent à 230 mm, répartis sur 20 jours. Le jour dur en moyenne 12 heures et 5 minutes. En moyenne, il y a 3,5 heures d’ensoleillement par jour. Le soleil brille donc 28% du temps. L’humidité moyenne est de 87%. Par conséquent, normalement l’air est humide. La vitesse moyenne du vent est 7 km/h.

En octobre, généralement le climat à Yaoundé est chaud et étouffant. La température moyenne est de 24,1 °C, avec une minimale de 19,9 °C et une maximale de 28,4 °C. Aux nuits les plus froides, la température descend généralement à environ 18 °C. Aux jours les plus chauds, la température atteint généralement environ 31 °C. Les précipitations s’élèvent à 295 mm, répartis sur 23 jours. Le jour dur en moyenne 12 heures et 0 minutes. En moyenne, il y a 4 heures d’ensoleillement par jour. Le soleil brille donc 35% du temps. L’humidité moyenne est de 86%. Par conséquent, normalement l’air est humide. La vitesse moyenne du vent est 5 km/h.

En novembre, généralement le climat à Yaoundé est chaud et étouffant. La température moyenne est de 24,5 °C, avec une minimale de 20,1 °C et une maximale de 28,8 °C. Aux nuits les plus froides, la température descend généralement à environ 18 °C. Aux jours les plus chauds, la température atteint généralement environ 31 °C. Les précipitations s’élèvent à 95 mm, répartis sur 11 jours. Le jour dur en moyenne 11 heures et 55 minutes. En moyenne, il y a 5,5 heures d’ensoleillement par jour. Le soleil brille donc 47% du temps. L’humidité moyenne est de 86%.

Par conséquent, normalement l’air est humide. La vitesse moyenne du vent est 4 km/h. En décembre, généralement le climat à Yaoundé est chaud et étouffant. La température moyenne est de 24,4 °C, avec une minimale de 19,6 °C et une maximale de 29,2 °C. Aux nuits les plus froides du mois, la température descend généralement à environ 16 °C. Aux jours les plus chauds du mois, la température atteint généralement environ 31 °C. Les précipitations s’élèvent à 20 mm, répartis sur 3 jours. Le jour dur en moyenne 11 heures et 55 minutes. En moyenne, il y a 6 heures d’ensoleillement par jour. Le soleil brille donc 49% du temps. L’humidité moyenne est de 82%. Par conséquent, normalement l’air est humide. La vitesse moyenne du vent est 4 km/h.

Elvis Serge NSAA

Interview

« C’est un courant marin froid, un phénomène climatique périodique qui se déroule tous les 02 à 05 ans dans la partie équatoriale de l’océan Pacifique »

Pr Joseph Armathé Amougou, Directeur Général de l’Observatoires national sur les changements climatiques (l’ONACC)

Depuis quelques jours, il fait particulièrement froid dans la ville de Yaoundé et ses environs, de jour comme de nuit. Qu’est ce qui explique ce Phénomène ?

L’explication que nous pouvons donner à cette situation est que, le climat global de la terre et particulièrement celui de la zone du Golfe de Guinée à laquelle appartient le Cameroun est sous l’influence d’un courant marin froid depuis deux ans, connu sous le nom de « La Nina ». C’est un courant marin froid, un phénomène climatique périodique qui se déroule tous les 02 à 05 ans dans la partie équatoriale de l’océan Pacifique. Il a pour origine une anomalie des températures des eaux équatoriales de surface (sur les premières dizaines de mettre), et est caractérisé par un refroidissement irrégulier par rapport à la normale de la température des eaux de surface du Pacifique, avec des perturbations climatiques planétaires.

Au Cameroun, les études menées et publiées dans les revues scientifiques par nos soins montrent que l’apparition de ce phénomène s’accompagne majoritairement de vagues de froids ainsi que d’importantes quantités de précipitations sur l’étendue du territoire national.

Par ailleurs, pendant cette période de juin, juillet et août 2022, le climat du Cameroun sera sous la double influence de La Nina observée au niveau du Pacifique Equatoriale et de la mousson, qui est un vent humide de direction sud-Ouest-Nord-Est en provenance de l’atlantique Sud, où sévit actuellement l’hiver. Ce changement est donc dû à la combinaison de l’effet de La Nina et de la mousson qui apporte avec elle le froid hivernal de l’hémisphère Sud.

Sur les réseaux sociaux, il circule une version selon laquelle il s’agit du « phénomène d’Aphélion » et qu’il devrait durer jusqu’au mois d’août. Ce phénomène est-il réel ?

Le climat qui prévaut sur la planète Terre est le résultat de la combinaison d’un ensemble de facteurs déterminants, regroupés en facteurs externes à la terre d’une part et en facteurs internes d’autre part. Parmi les facteurs externes, figurent en bonne place les mouvements de la terre par rapport au soleil. Ces mouvements concernent l’inclinaison de l’axe des pôles, l’excentricité qui renvoie au degré d’aplanissement de l’ellipse et de la distance de la terre par rapport au soleil (précession).

Comme résultat de cette combinaison de mouvements, nous pouvons avoir, soit un phénomène d’Aphélion (moment de l’année où la terre est la plus éloignée du soleil), généralement en juin, juillet ou août, soit un phénomène de Périphélion (rapprochement maximal de la terre par rapport au soleil), généralement en janvier, février ou mars. Le soleil étant le principal fournisseur en énergie du système climatique, l’éloignement de la terre dans le cadre de l’Aphélion se traduit généralement par une baisse de la température moyenne, qui s’accompagne de situations de grands froids. A l’opposé, le rapprochement de la terre par rapport au soleil, dans le cadre du Périphélion entraine une légère augmentation de la température moyenne. Le phénomène d’Aphélion est donc bel et bien réel, marqué par une légère diminution de la température moyenne, qui peut contribuer à expliquer le froid qui sévit en ce moment. 

Quelles dispositions faut-il prendre pour éviter les désagréments liés à ce changement de température ?

Face à ce phénomène de baisse des températures, l’Homme ne peut que s’adapter, c’est-à-dire s’ajuster à l’ambiance climatique en cours. Tout spécifiquement, cette situation marquée par les froids pourrait avoir des répercutions à la fois sur la santé humaine et sur la santé animale. En effet, la baisse des températures et les épisodes de froids qui lui sont associés expose les populations tant urbaines que rurales à une multiplication des cas de maladies respiratoires (grippes, toux, rhume etc.), à une multiplication des douleurs articulaires chez les personnes souffrant de rhumatisme, d’arthrose.

Cameroon Tribune

32 réflexions sur “Climat : Yaoundé connaît des baisses de températures inédites

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *