Conflit homme-éléphant au Gabon, le ministre Lee White en guerre contre les pachydermes

Dans  le  cadre  de  l’atténuation  et  du  suivi  de  la  gestion  du conflit  homme-éléphant  (CHE)  au  Gabon,  le  Ministre  des  Eaux  et  Forêts,  de  la  Mer,  de l’Environnement,  chargé  du  Plan  Climat  et  du  plan  d’Affectation  des  Terres,  le  Professeur  Lee White  s’est  rendu le 7 février 2022 dans  un  village  à  proximité  de  Kango,  chef-lieu  du  département  du Komo,  pour  toucher  du  doigt  sur  les  dégâts  causés  aux  cultures vivrières  par  les  éléphants  et  y apporter  des  solutions  pérennes. C’était en compagnie du Dr Ghislain Moussavou DG des forêts.

Quelques semaines après la tenue à Libreville des assises sur le conflit homme-éléphant présidé par le premier ministre chef du gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda, les pachydermes principaux accusés dans le conflit homme-éléphant au Gabon poursuivent inlassablement leur désastre sur les produits agricoles des populations.

<<Nous  sommes  ici  pour  trouver des  solutions  à  ce  phénomène  qui  prend  de  plus  en  plus d’ampleur  dans  notre  pays.  Je  suis  venu  rencontrer  une  maman  qui  cultive  de  la  banane  et dont  la  plantation  a  été  détruite  par  des  éléphants.  L’une  des  solutions  envisagée  pour remédier  à  cette problématique,  hormis  la  construction  des  barrières  électriques  adaptées aux  pratiques  culturales  des  communautés  locales,  est  de  mettre  en  place  un  logiciel  qui va  nous  permettre  de  cartographier  avec  précision  et  efficacité,  les  plantations  et l’ensemble  des  dégâts  causés  par  les  éléphants.Ce  logiciel  sera  déployé  à  travers  le  Gabon et permettra  un  meilleur  suivi des compensation  des victimes.», a déclaré le patron des eaux et forêts Professeur Lee White.

Pour  rappel,  au  terme  des  Assises  Nationales  sur  la  Gestion  du  CHE  organisées  en décembre  dernier,  le  Gouvernement  avait prévu,  dans  la loi  de  finances  2022,  une enveloppe budgétaire  de  deux  milliards  pour  traiter  de  cette  question.  

A  cet  effet,  une  base  de données  a  été  mise  en  place  pour  faciliter  l’évaluation  des  dégâts et  assurer  la transparence dans la  collecte des informations sur  le terrain. Dans  le  même  élan,  le  ministre  en  charge  des  Forêts  s’est  rendu  dans  le  parc  à  bois d’Ekouk  où  ont  été  saisies  deux  grumiers  transportant  du  bois  illégal  et  dans  la  zone agricole  à  forte  productivité  (ZAP)  afin  de  contrôler  les  activités  forestières  de  ladite  zone et ainsi  s’assurer  de l’application  des règlementations  en  la matière.  

August Kengue 

46 réflexions sur “Conflit homme-éléphant au Gabon, le ministre Lee White en guerre contre les pachydermes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *