Gabon, gestion du conflit homme-éléphants l’ONG Space for Giants fidèle à sa parole

Signature au Ministère  gabonais des  Affaires Etrangères,  de  la  Coopération  Internationale  et  de  la  Francophonie le 10 mai 2022 d’un  accord  d’établissement  visant  à  améliorer  la  gestion  des conflits  homme-faune  au  Gabon le  Ministère  des  Affaires Etrangères,  de  la  Coopération  Internationale  et  de  la  Francophonie,  et  l’ONG  Space  for Giants  qui  accompagne  le  gouvernement  dans  la  mise  en  œuvre  de  sa  politique environnementale,  représenté  respectivement  par le ministre gabonais des affaires étrangères Michael  Moussa  Adamo,  et Max Graham représentant de l’ONG Space for Giants. Ceci par  l’entremise  du  ministère  des  Eaux  et  Forêt,  de  la  Mer,  de  l’Environnement  chargé  du  Plan Climat  et  du  Plan  d’Affectation  des  terres. 

L’accord qui a été parachevé  prévoit  la  mise  en  œuvre  de  la stratégie  nationale  de  coexistence  entre  l’ homme  et  l’éléphant  à  travers  un accompagnement  technique  et  une  formation  dans  la  construction  et  la  gestion  de clôtures  électriques,  ainsi  que  la  promotion  des  investissements  dans  la  conservation  et  la préservation  de  la  faune.

Pour  le  Ministre  des  Affaires  Etrangères,  la  signature  de  cet  accord vise  à  apporter  des  solutions  pérennes  face  à  ce  fléau  qui  constitue  une  menace  sérieuse  pour la  sécurité  et  la  viabilité  des  moyens  de  subsistance  des  communautés  rurales,  aussi  bien  sur  le plan  politique,  social  et  économique. «Cet  acte  doit  être  considéré  comme  un  tournant  dans  la  gestion  du  conflit  homme-faune,  et particulièrement  le  conflit  homme-éléphant  dont  l’atténuation  est  au  cœur  des  préoccupations du Chef de l’État Ali  Bongo  Ondimba.», a-t-il déclaré. «  Le  Gabon  est  doté  d’une  faune,  d’une  flore,  de  zones  humides  et  d’un  littoral  abondants.  

Le peuple  gabonais  a  gardé  rationnellement  ces  ressources  jusqu’à  ce  jour.    La  responsabilité prescrite  à  Space  for  Giants  est  énorme  et  nous  sommes  très  honoré  d’accompagner  le gouvernement  gabonais  dans  le  renforcement  de  la stratégie  nationale  de  lutte  contre  ce  fléau », à  indiqué Max  Graham. 
La  signature  de  cet  accord  traduit  l’engagement  ferme  du  Gouvernement  de  mettre  en  oeuvre les recommandations  formulés  lors  des  Assises  Nationales  du  Conflit  Homme-Eléphant organisé  en  décembre 2021 et  durant  lesquelles  Space  for  Giants  avait  annoncé  un financement  d’environ  3 milliards de FCFA  pour  l’installation  des  barrières  en  2022.  

Agnès koumba 

2 réflexions sur “Gabon, gestion du conflit homme-éléphants l’ONG Space for Giants fidèle à sa parole

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.