Gabon, la 19ème réunion des Parties du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) est lancée

Ouverture à Libreville le 05 juillet 2022 de la 19ème réunion des Parties du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Une rencontre co-organisé par le Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC), la Facilitation de la République Fédérale d’Allemagne,  la COMIFAC et qui a pour objectif  d’apporter des solutions novatrices et intersectorielles pour la protection de la biodiversité, la gestion durable des forêts du bassin du Congo et la lutte contre les changements climatiques. Plus de 500 participants à l’instar de S.E. l’honorable Dr Christian Ruck Ambassadeur de bonne volonté Facilitateur du PFBC de la République Fédérale d’Allemagne, du Ministre Camerounais des forêts et de la faune président en exercice de la COMIFAC Jules Doret Ndongo, du ministre gabonais délégué aux eaux et forêts de la mer, de l’environnement chargé du plan climat et du plan d’affectation des terres Stéphane Bonda et du Commissaire en Charge du département environnement, ressources naturels, agriculture et développement rural à la CEEAC le Dr Honoré Tabuna y prennent part.

Durant 4 jours, la capitale gabonaise va vibrer au rythme de la protection de la biodiversité et de la gestion durable des forêts, la lutte contre les changements climatiques et le développement durable du Bassin du Congo. Dans son allocution d’ouverture le ministre gabonais délégué aux eaux et forêts de la mer, de l’environnement chargé du plan climat et du plan d’affectation des terres Stéphane Bonda tout en saluant la tenue de cette grande rencontre sur le sol gabonais a présenté les atouts du Gabon en matière de valorisation des forêts.

 

« Le Gabon c’est : 16,4 millions d’hectares de forêts concédées (13,4 millions d’hectares de forêt sous aménagement durable dont 4 millions d’hectares de forêts certifiées) ; 11% du territoire mis en protection sous forme de parcs nationaux ; 25% du territoire marin mis en protection avec 11 réserves aquatiques. Ce patrimoine forestier, a fait l’objet de politique de protection dès l’indépendance de notre pays. C’est notamment le cas à travers la création du premier fond forestier national en 1961, la loi 1/82 du 22 juillet 1982, dite loi d’orientation en matière des Eaux et Forêts puis la loi 16/01 de 2001 portant code forestier en République gabonaise. Cette protection, dont les effets sont aujourd’hui reconnus par la communauté internationale ne peut être durable qu’à travers des politiques de valorisation. » A-t-il présenté. 

Stéphane Bonda Ministre gabonais délégué aux eaux et forêts de la mer, de l’environnement chargé du plan climat et du plan d’affectation des terres

Pendant quatre jours il sera question de trouver des voies et moyens pour accélérer la mise en œuvre de la Déclaration de la COMIFAC, de la Déclaration de Glasgow sur le «Fair Deal», et de l’ensemble des résultats attendus des précédentes conférences Internationales à travers des ateliers, des discussions et des tables rondes.

Il est à rappeler que la République Fédérale d’Allemagne est partie intégrante de l’organisation de cette rencontre grâce au soutien financier du Ministère Fédéral Allemand de la Coopération Economique et du Développement (BMZ) et mise en œuvre par la Coopération Technique Allemande (GIZ). Ceci en collaboration avec le Ministère des Eaux, Forêts, Mer et Environnement du Gabon et la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC).

Saint clair Kengue

22 réflexions sur “Gabon, la 19ème réunion des Parties du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) est lancée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *