GABON/MAVIOGA RÉUSSIT L’EXPLOIT SALARIAL INATTENDU DES EMPLOYÉS AVANT SON DÉPART DE PIZOLUB

Guy Christian Mavioga Ex DG de PIZOLUB

plusieurs mois après son départ à la tête de Pizzolub, Guy Christian Mavioga est incontestablement pour les employés de pizolub, le manager qui aura réussi l’exploit de faire payer les salaires et redorer le blason de Pizolub malgré les multiples difficultés rencontrées par l’entreprise en 42 ans l’obscurantisme.

A son actif, l’on note l’obtention de l’agrément au tarif préférentiel CEMAC /CEEAC, une ratification qui a permis à la société pizolub de désormais vendre ses produits dans cette espace sous régional. Ajouter à celà, l’obtention par le Gabon sur l’impulsion de Mavioga de la certification permettant désormais au pays de fabriquer ses produits. Pour boucler son action, c’est 7 mois d’arriérés de salaires aux employés de ladite entreprise avant de son départ définitif le 20 novembre 2020 lors d’un conseil des ministres présidé par le Chef de l’ État Ali Bongo ONDIMBA. En effet, après avoir pu trouver 2.5 milliards pour la stabilisation de pizolub en passant non pas par le ministère du pétrole mais le ministère de l’économie, il se faisait éjecter du poste de DG de pizolub S.A.

toutefois, malgré les multiples agitations causés par l’acquisition d’une telle somme, en période de crise, et de ceux qui ne voulaient payer que 2 mois de salaires sur les 7 dû aux agents, l’ex DG de pizolub à continuer sans se lasser de travailler avec les plus hautes autorités pour que les 7 mois de salaires réclamé par les employés soient entièrement payé. C’est donc un ouf de soulagement pour les 156 agents de pizolub qui grâce à la détermination de l’Ex DG de cette structure, sont rentré en possession de leur dû malgre la livraison à la vindicte populaire de Guy Christian Mavioga par des ennemis de pizolub toujours tapis dans l’ombre. L’histoire retiendra contre vents et marées le passage héroïque de GCM dans cette structure.

SCK

617 thoughts on “GABON/MAVIOGA RÉUSSIT L’EXPLOIT SALARIAL INATTENDU DES EMPLOYÉS AVANT SON DÉPART DE PIZOLUB