Ozone et climatisation : Présentation du projet Roca

Dans l’optique de susciter l’adhésion des parties prenantes et garantir leur participation au projet, la Giz a organisé un atelier de lancement du projet Roca présidé par HELE Pierre Ministre de l’environnement de la protection de la nature et du développement durable (Minepded) et qui s’est tenu du 28 au 29 septembre dernier dans l’enceinte de l’hôtel Star Land.

Le projet Roca a été lancé en avril 2021 et s’étendra jusqu’en 2024. Il a pour objectif principal de réduire l’impact sur le climat du secteur du froid et climatisation dans 04 pays à savoir le Burkina Faso, le Mali, le Sénégal et le Cameroun. De manière spécifique, le projet contribuera à garantir l’utilisation d’une information complète et juste sur le secteur du refroidissement dans l’élaboration des politiques ; promouvoir l’utilisation des écotechnologies dans le secteur du refroidissement avec des performances énergétiques améliorées et des réfrigérants naturels alimentés par des sources d’énergie renouvelable.

En tant que point focal de mise en œuvre du protocole de Montréal au Cameroun, le Ministère de l’environnement de la protection de la nature et du développement durable (Minepded) a désigné au sein de la Direction des normes et du contrôle, une équipe qui collabore avec le Giz pour faire de ce projet un succès. Ce succès repose en grande partie sur l’adhésion et la participation effective des parties prenantes.

La communauté internationale se mobilise pour réduire les émissions de substance appauvrissant la couche d’ozone dans l’atmosphère, grâce aux mesures prises en 1987 lors de la signature du protocole de Montréal. Ces substances qui se rencontrent dans plusieurs secteurs et notamment dans le secteur de la réfrigération et de la climatisation (RAC), sont également responsable d’une part importante des émissions directes et/ou indirectes de gaz à effet de serre (GES).

Grace aux initiatives et action mis en œuvre dans le cadre du protocole de Montréal, la couche d’ozone se rétablit peu à peu. Les efforts devront se poursuivre dans le but de réduire le réchauffement climatique à travers la baisse, voire une élimination quasi-totale des gaz à effet de serre utilisé dans le secteur de la réfrigération et de la climatisation, notamment les hydrofluorocarbures (HFCs) et ce, conformément à l’amendement de Kigali du protocole de Montréal.

Ainsi, la promotion de solutions de réfrigération et de climatisation plus durable, efficace et utilisant des substances respectueuse du climat et de l’Ozone, combiné à une efficacité énergétique performante demeure un défi pour l’aboutissement des engagements de l’accord de Paris à l’horizon 2030. Ce défi représente la base d’action du projet ‘’Refroidissement respectueux de l’ozone et du climat en Afrique de l’ouest et centrale (Roca)’’ cofinancé par l’Union Européenne. Ce projet mis en œuvre par le Giz en tant que contribution à l’initiative mondiale de l’Union Européenne ‘’Global Climate Alliance+’’ comporte 04 composantes à savoir l’analyse du contexte dont l’identification de la demande de refroidissement actuelle et future ; l’appui institutionnel dont l’accompagnement du gouvernement dans la mise en place d’un cadre règlementaire approprié ; le renforcement des capacités techniques des acteurs à savoir développer les capacités des fonctionnaires, former les formateurs pour les techniciens, mettre en place un système de certification et d’enregistrement ; les projets pilotes qui pourraient inclure les éléments des chaines du froid durable et économe en énergie, des modèles commerciaux innovants ou des mesures d’incitations.

Albert BOMBA

« Les menaces qui pèsent sur le monde entier actuellement c’est le climat »

Hélé pierre, Ministre de l’environnement de la protection de la nature et du développement durable (Minepded)

C’est un projet qui vise deux points essentiels pour notre survie. Nous savons que les menacent qui pèsent sur le monde entier actuellement c’est le climat. Pour ce projet, il y a un effort à faire pour que le climat soit refroidi. La hausse de la température avec le temps, sans un effort de lutte contre le changement climatique nous courrons tous droit à un suicide collectif. En dehors du climat, il y a également l’ozone. Si on n’empêche pas que l’ozone soit détruite, les rayons ultra-violet viendront à nous avec des conséquences très graves et il y aura des maladies telles que le cancer de la peau, des yeux, l’affaiblissement le système immunitaire.

« Ce projet a pour objectif de réduire l’impact du secteur du froid sur le climat et sur la couche d’ozone »

Nils Hansen, Représentant Giz

L’objectif de ce projet est de réduire l’impact du secteur du froid sur le climat et sur la couche d’ozone dans ces quatre pays partenaire y compris le Cameroun. C’est un projet qui est financé par l’Union Européenne et qui suit cet objectif à travers quatre résultats à savoir l’analyse de base ce qui demande l’actuel et le futur du froid ; le conseil politique et institutionnel ; le renforcement des capacités des techniciens et techniciennes ; les projets pilotes qui sont à sélectionner pour avoir un rôle de projet de démonstration dans le secteur. Tous ensembles, on suit le concept du refroidissement vert c’est-à-dire le refroidissement avec des appareils de haute efficacité énergétique et avec des réfrigérants naturels.

Propos recueillis par Albert BOMBA

28 réflexions sur “Ozone et climatisation : Présentation du projet Roca

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *