Seeds for the future 2021 – 40 étudiants formés

Organisée par l’entreprise en télécommunication Huawei, ils étaient plusieurs venant des universités camerounaises, à achever leur formation le 29 novembre 2021.

Le faible taux de couverture d’internet au Cameroun n’empêche pas que les efforts soient consentis pour que le secteur du numérique puisse connaitre son essor au Cameroun. Il est d’ailleurs plus important que cela se développe car il y a un besoin énorme beaucoup plus pour ceux qui n’ayant pas les moyens de se déplacer hors du pays ou hors du continent puissent avoir du savoir. Malgré que dans les pays africains et ceux dans les parties subsahariennes ne disposent pas d’une couverture importante du réseau internet, il n’en demeure pas moins que certaines institutions locales avec le partenariat techniques des structures occidentales font beaucoup d’efforts afin que les pays soient connectés. De nos jours, l’internet ne permets pas seulement à s’envoyer des mails, mais aussi à apprendre et se faire un métier. Depuis des années, l’entreprise de télécommunication Huawei en symbiose avec le gouvernement ne ménagent aucuns efforts afin que le numérique soit vulgarisé au Cameroun. Durant la cérémonie virtuelle Seeds for the future 2021 organisée par Huawei, 40 étudiants venant des universités privées et publics ont bénéficiés de la formation axée sur la sécurité informatique, les réseaux informatiques, l’intelligence artificielle, et bien d’autres. « Notre ambition en tant que 6e bénéficiaire du programme est d’utiliser ces différentes connaissances acquises pour participer activement à la mise place du développement des TIC au Cameroun. Nous sommes déterminés à nous engager pleinement dans ce domaine très ouvert », indique Alice Tonzock, capitaine de la cuvée. Elle renchérit encore en disant que « Ce programme sera l’une des principales voies par lesquelles passera le développement des TIC au Cameroun, lesquelles TIC nous paraissent très opportunes pour garantir l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035. Merci aux autorités camerounaises d’avoir mis en place ce partenariat avec la société de télécommunication Huawei ».

Seeds for the future est un programme qui avec ces différentes formations sur les RTIC vient consolider la coopération qui existe depuis longtemps entre la Chine et le Cameroun. Mise en œuvre par le ministère des enseignements supérieur, c’est un bond pour le développement tant voulu par le président de la République. Selon Edmonde Djiokeng Teboh, Directrice des Relations Publiques de Huawei zone Cemac, « Nous donnons la possibilité aux étudiants camerounais de partager, de communier avec leurs paires d’ailleurs pour mieux apprendre. La Huawei ICT Compétition par exemple permet aux meilleurs de dévoiler leur savoir-faire dans une compétition à échelle mondiale. Et le Cameroun y fait également notre fierté, puisque l’année dernière, l’équipe de l’université de Douala a remporté le 3e prix au niveau mondial ».

Huawei est une entreprise fondée en 1987, dont le siège social se trouve à Shenzhen en Chine et qui fournit des solutions dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC). Aujourd’hui, Huawei est un fournisseur de solutions numériques en terminaux, réseaux et cloud, pour les opérateurs, entreprises et consommateurs. Ses produits et solutions sont déployés dans plus de 170 pays dans le monde.

Jean-Claude KENDEG

1 422 réflexions sur “Seeds for the future 2021 – 40 étudiants formés