Surveillance des activités de pêches : AMMCO étoffe le MINEPIA, le MINT et la Marine nationale

C’était au cours d’un atelier organisé par African marine mammal conservation organization (AMMCO) les 20 et 21 mars 2023 à Douala.

Le Centre multinational de coordination (CMC) de Douala a accueilli les 20 et 21 mars 2023, le personnel en charge du Suivi, contrôle et surveillance (SCS) des activités de pêches, pour un atelier de renforcement des capacités, organisé par AMMCO. L’objectif de cet atelier était de former les acteurs étatiques sur l’utilisation des données publiques de GFW et pour appuyer les mesures de gouvernance dans le secteur de la pêche afin de garantir une gestion responsable et durable des ressources halieutiques à travers le suivi satellitaire des navires et le renforcement des capacités du personnel en charge du SCS. Les 20 participants à cette formation ont exprimé leur satisfaction au vu de la qualité des modules dispensés et des solutions proposées par les encadreurs GFW, Dame MBOUP, Program Manager Afrique de l’Ouest et Floriane CARDIEC, Consultante de l’Afrique centrale.  Le Dr Guy Iréné Mimbang, Directeur des Pêches, de l’aquaculture et des industries animales (DPAIH) au MINEPIA, a d’ailleurs confié que : << Cette formation me permet de comprendre que tous les navires de pêche enregistrés au Cameroun peuvent être suivis grâce à l’outil développé par GFW. Il va nous permettre d’avoir une meilleure maitrise de ces navires… >>.

Un extraordinaire outil de surveillance 

La carte de GFW est un outil en ligne qui facilite la visualisation et l’analyse de l’activité humaine en mer basée sur les navires. Pour collecter ses données, elle se sert de plusieurs procédés comme l’AIS (Automatic Identification System), qui permet aux navires d’indiquer leur position GPS localement afin d’éviter les collisions. L’Organisation Maritime Internationale (OMI) ainsi que de nombreux gouvernements prescrivent aux plus gros navires, incluant de nombreux navires de pêche, d’utiliser l’AIS. Tous les ans, plus de 300 000 positions AIS sont ainsi émises, indiquant également l’identité, la vitesse et la route du navire. Ces informations sont collectées par des postes à terre et par des satellites, ce qui permet de suivre les mouvements des navires jusqu’au milieu des océans. GFW rend ces positions accessibles à tous sur sa carte interactive ainsi qu’en téléchargement. Avec une simple connexion internet, l’on a accès aux mouvements de plus de 65 000 navires de pêche commerciale, avec leur nom et leur pavillon, pratiquement en temps réel. La carte montre toute l’activité depuis le 1er janvier 2012 et jusque il y a 72 h. << Avant nous nous contentions des rapports faits par les navires sous licence, désormais nous pouvons vérifier l’adéquation de ces rapports avec les données disponibles en quelques clics sur la carte de GFW >>, affirme YEPKA Joseph, Sous-Directeur de la Pêche industrielle et artisanale (SDPIA) au MINEPIA. 

Vers une levée du Carton rouge 

En rappel, en janvier 2023, le Cameroun recevait un carton rouge de l’Union Européenne du fait de l’incapacité des autorités à assurer un contrôle adéquat de la flotte de pêche nationale, et de son laxisme à prendre des mesures coercitives suffisantes pour stimuler l’arrêt et la prévention des activités de pêche INN. Depuis 2021, AMMCO avec le soutien d’Environmental justice foundation (EJF), a accompagné les administrations chargées de la gestion du patrimoine marin dans l’élaboration d’un projet de loi plus respectueux des standards internationaux, et a aussi organisé cet atelier de formation aux nouvelles techniques de SCS des activités de pêche au Cameroun.  Ce sont des initiatives qui à terme, contribueront à débarrasser la flotte du pays de sa gangrène et à redorer l’image du pavillon vert, rouge et jaune. 

Goupillée par R.T/source AMMCO

7 réflexions sur “Surveillance des activités de pêches : AMMCO étoffe le MINEPIA, le MINT et la Marine nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *