GABON/LE MINISTRE DU PETROLE, DU GAZ ET DES MINES SIGNE UN ADDENDUM A LA CONVENTION MINIERE AVEC LA COMILOG

SIGNATURE DE LA L’ADDENDUM CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT GABONAIS ET LA COMILOG

La convention minière entre le Gouvernement de la République gabonaise et Comilog signé le 11 Octobre 2004 vient d’être enrichie d’un addendum relatif au Fonds de Développement des Communauté Locales (FDCL) et la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) minières. C’est en présence du premier ministre chef du gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda, du PDG du groupe ERAMET Christelle Bories et du Coordinateur Général des affaires présidentielle Noureddine Bongo Valentin que le ministre du Pétrole, du Gaz, et des mines Vincent de Paul Massassa et les responsables de la Comilog ont procédé le 2 octobre 2020 à Moanda dans la province du Haut-Ogooué à la signature d’un addendum à la convention minière avec la Comilog.

ECHANGE DE DOCUMENT ENTRE LES DEUX PERSONNALITES

L’addendum signé le 2 octobre 2020 à la préfecture de Moanda, en marge de l’inauguration d’infrastructures dans le cadre de la responsabilité sociale des entreprises de la Comilog, permet d’intégré à la convention de 2004 des exigences contenues dans la loi minière promulguée l’année dernière soit le 11 juin 2019 par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. «La signature de cet addendum obéit à notre loi minière qui exige que dans le cadre de la gestion des permis miniers, que nous ayons une part réservée à la RSE. Exigence qui n’existait pas dans la loi intérieur.» A laissé entendre Vincent de Paul Massassa le ministre du pétrole, du Gaz et des mines avant de poursuivre, « Des actions de la Responsabilités Sociétale des Entreprises que Comilog va désormais réalisées seront définies en concertation avec les populations et les autorités locales afin que l’exploitation minière bénéficie réellement à Moanda et aux charge des mines partant le Gouvernement de la République veillera à ce que les projets à réaliser répondent aux besoins des populations. Cette nouvelle orientation de la Responsabilité Sociétale de la Comilog est également l’œuvre du Chef de l’Etat dans sa volonté dans sa volonté de faire du secteur minier un instrument du développement social. » 

Pour sa part et dans le souci de rester fidèle à ses engagements, aussi bien sur le plan social que institutionnelle, la Comilog par la voix du Président Directeur Général du groupe ERAMET a présenté la vision de la Comilog sur la gestion des fonds alloués à la RSE et les avancées des concertations menées avec le gouvernement gabonais à ce jour. « Ce sont des fonds qui sont alloués chaque année à la RSE et qui seront gérés de façon paritaire, entre Comilog et l’Etat Gabonais, en prenant en compte évidement comme donnée première les demandes des populations. Donc ce sont des fonds destinés aux populations locales, au bien-être des populations locales, donc des actions pour elles. Tout partira de leurs demandes  qui seront analysées priorisés par un comité paritaire qui décidera des actions et de l’allocation des montants qui sont versés chaque année dans ces fonds. » A expliqué Christelle Bories tout en ajoutant que : « Avec l’Etat gabonais, nous avons travaillé ces derniers temps à mettre sur pied un cadre permettant de soutenir durablement les projets de responsabilité sociale de l’entreprise et développer d’avantage notre contribution à la diversification économique de la région. C’est le sens de l’addendum à la convention minière qui lie Comilog à l’Etat Gabonais, que nous allons signer. Ensemble. Ensemble nous avons décidé de créer deux fonds de la RSE. L’un alimenté par l’Etat gabonais, l’autre financé et mis en œuvre par la Comilog. Grace à ces fonds dédiés nous allons pouvoir financer avec force et vigueur des projets structurants au bénéfice des populations locales. Avec des actions de formation et d’accompagnement prévu dans des domaines divers comme l’agriculture ou l’économie numérique, nous avons l’ambition de devenir un véritable catalyseur du développement du Haut-Ogooué. » A exprimer Christelle Bories le PDG du Groupe ERAMET au cours de cette cérémonie.

Présent au Gabon depuis plusieurs années et œuvrant dans le domaine des mines, la compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG) filiale du groupe ERAMET s’illustre comme un partenaire fiable au développement de la ville de Moanda dans la province du Haut-Ogooué avec la franche collaboration du Ministère gabonais du pétrole, du gaz et des mines.

Saint clair KENGUE        

762 réflexions sur “GABON/LE MINISTRE DU PETROLE, DU GAZ ET DES MINES SIGNE UN ADDENDUM A LA CONVENTION MINIERE AVEC LA COMILOG