Gabon/Certification des Forêts, le Forest Stewardship Council (FSC) pour une forêt de qualité et bénéfique à tous

Les membres du FSC lors de la conférence de presse

La certification des Forêts gabonaises au cœur des échanges le 24 février 2021 à Libreville entre la presse dans son ensemble et l’ONG Forest Stewardship Council (FSC) spécialisé dans la certification des forêts. Alors que le gouvernement du Gabon s’est donné pour ambition de faire certifier toutes les concessions forestières du pays d’ici à 2022, le FSC dans le cadre de son accord de coopération avec le  ministère  des  Eaux,  des  Forêts,  de  la  Mer,  de l’Environnement,  chargé  du  Plan  Climat  et  du  Plan  d’affectation  des  terres veut mettre à contribution son expertise technique afin de permettre au gouvernement d’avancer dans sa résolution et la réalisation de cette ambition.

La presse nationale et internationale

Fondé en 1993 un an après le sommet de la Terre de Rio par la volonté d’un groupe d’entreprises, d’associations environnementales et de représentants des droits sociaux, la FSC est une organisation non gouvernementale présent sur les 5 continents avec à son actif plus de 221 millions d’hectares de forêts certifiées FSC dans le monde. Sa mission fondatrice est de faire promouvoir un système de certification indépendant et performant qui garantit une gestion responsable de tous les types de forêts (Boréales, tropicales et tempérées). «Les forêts doivent répondre aux droits et besoins environnementaux, économiques et sociaux des générations actuelles et futures. Notre ambition vise à préserver et partager la valeur des forêts, de même que notre ambition qui est celle de promouvoir une gestion responsable de  toutes les forêts sur le plan environnemental, social, et économique. » A expliqué Edwige Eyang Effa consultante nationale au sein du FSC

Dans de nombreux pays et notamment dans le bassin du Congo, au Cameroun et au Gabon des groupes d’élaboration de standards aux normes FSC ont rédigés des standards nationaux de gestion forestière pour interpréter les principes et critères en fonction des conditions propres à leur pays. Depuis 2015, un groupe d’experts indépendants a été constitué au Gabon, le Groupe d’Elaboration des normes  FSC officiellement reconnu par le FSC-international  et présider par Emmanuel Bayani.

La norme nationale pour le Gabon qui a été  approuvée le 15 décembre 2020, est le résultat de la prise en compte des commentaires des parties prenantes  sur la première et deuxième ébauche qui ont été élaborées à partir du document des indicateurs génériques internationaux. «Le FSC prône une gouvernance équitable, une plateforme démocratique basée sur le modèle des piliers du développement durable, c’est pourquoi le FSC est composé de trois chambres regroupant l’ensemble des acteurs impliqués dans la gestion responsable et la certification des forêts dans le monde à savoir : la chambre sociale qui est composé des associations consommateurs, le syndicat des travailleurs, les usagers de la forêt, les représentants des peuples autochtones et des populations locales. La chambre économique qui est composé des propriétaires, des gestionnaires et exploitants forestiers, les entreprises de la filière. Enfin la chambre environnementale qui regroupe les associations nationales et internationales environnementales, experts et scientifiques. » A laissé entendre George Akwah Neba le Coordinateur sous Régional pour le bassin du Congo au sein du FSC   

Parlant de la certification proprement dite, Esteban Toja ingénieur forestier et possédant une maitrise en commerce international avec une expérience professionnelle de plus de 10 ans dans le bassin du Congo, souligne que « Les entreprises certifiées ont la possibilité d’apposer le logo FSC sur les produits qu’elles commercialisent ceci en fonction du pourcentage de bois certifié FSC entrant dans la composition des produits, et du champ d’application du certificat. La certification FSC ne bénéficie pas uniquement aux entreprises. Les standards FSC reflètent la sensibilité et les préoccupations des trois chambres sociales, environnementales, et économiques. Outre l’impact positif de nos standards sur l’environnement et l’industrie, le FSC s’accompagne également d’une composante sociale importante, l’objectif étant de contribuer fortement au développement local et d’améliorer les relations entre les entreprises d’exploitation forestière et les populations locales. »

Le FSC en parfaite synergie avec la presse

Partenaire privilégié de la fondation Albert II de Monaco, le FSC vient de se voir gratifier de 240.000 euros de la dite fondation. De quoi booster les efforts du FSC dans la certification des forêts. A ce jour plusieurs entreprises forestières au Gabon ont vu leurs produits priorisés sur le marché  l’international grâce à la certification du FSC.

Saint clair KENGUE      

450 réflexions sur “Gabon/Certification des Forêts, le Forest Stewardship Council (FSC) pour une forêt de qualité et bénéfique à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *