Gabon, las de la médiocrité de certains ministres Ali Bongo décide de s’en débarrasser

Remaniement ministériel, les mauvais anges chassés du paradis. La nouvelle est tombée ce 8 mars 2022 comme un coup de tonnerre en pleine célébration de la journée internationale de la femme édition 2022. Le maitre de l’horloge chef d’orchestre et garant des institutions de la nation gabonaise a instruit son premier ministre de se séparé des mauvais élèves. Chose qui a été immédiatement faite sur les antennes de l’une des télévisions nationales du pays.

Conscient de son contrat avec le peuple, Ali Bongo Ondimba vient de démontré qu’il reste et demeure le capitaine du bateau Gabon.  L’homme qui tient la barque. Car très peu d’observateur de la vie politique gabonaise avait vue venir ce nouveau souffle gouvernemental. Pire encore en ce 8 mars 2022 où tous les regards étaient focalisés sur la junte féminine.

Tenu à cœur par la mise en œuvre du plan d’accélération et de la transformation (PAT), le numéro un Gabonais veut un nouveau souffle pour atteindre ses objectifs. Et pour cela, quoi de plus meilleure que de maintenir sa confiance à son premier ministre et s’en débarrasser des dormeurs. Car ‘’le temps ne nous appartient pas.’’ Disait un contemporain.

Par ce que la construction d’une nation requiert les efforts de tous et de chacun, loin des considérations politiques, Ali Bongo Ondimba est allé aussi puiser de la ressource dans le camp de l’opposition preuve que le Gabon appartient à tous les gabonais.

Alors que le pays sort de deux ans de bataille sans relâche contre la covid-19, une pandémie qui a contraint les nations à revoir leur politique économique et sociale, le gouvernement Ossouka 2 qui compte 37 plus un ministre en l’occurrence le chef du Gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda contrairement aux gouvernement précédent voit la fusion de certains départements ministériels et l’éclatement de plusieurs avec à leur tête chacun des hommes et des femmes dont les missions seront à coup sûr la mise en œuvre rapide et sans délai du Plan d’Accélération et de la Transformation (PAT).

Heureux les appelés à la table du peuple. Les défis sont énormes et nécessitent de retrousser les manches. Trêve de joie, place au travail car le peuple souffre. ‘’Si le maitre de maison savait à quel heure le malfaiteur viendrait lui dérobé son gain il serait resté éveiller.’’ Dixit les saintes écritures. Que ceux qui ont été maintenus redouble d’ardeur au travail et aux nouveaux promus resté éveiller afin de toujours mériter la confiance du Roi.

Gustave Ondo

18 réflexions sur “Gabon, las de la médiocrité de certains ministres Ali Bongo décide de s’en débarrasser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *