Redynamisation du partenariat entre la Fao et FIDA au Gabon et en Guinée équatoriale

Dans le cadre de la poursuite du partenariat entre l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Fonds international de développement agricole (FIDA), Son Excellence Hélder MUTEIA Coordonnateur du Bureau Sous régional de la FAO pour l’Afrique centrale s’est entretenu le 06 juillet 2021 par visioconférence avec Son Excellence Rachel SENN H. Représentante du FIDA au Gabon et en Guinée Equatoriale. Objectif, la Redynamisation du partenariat entre la Fao et le FIDA au Gabon et en Guinée équatoriale.

Cette réunion de prise de contact entre les deux personnalités consistait à échanger sur les projets en cours et perspectives, mais également sur la mise en place d’un cadre de collaboration permanant FAO-FIDA-Gouvernement afin de mieux créer des synergies pour accélérer la transformation des systèmes alimentaires au Gabon et en Guinée Equatoriale.

La nouvelle Représentante du FIDA au Gabon et à Sao Tomé et Principe, S.E. Rachel SENN H. a exprimé la volonté du FIDA de renforcer son partenariat avec la FAO, afin d’améliorer l’investissement du Gabon dans le secteur agricole. Elle a proposé la mutualisation des efforts dans le Cadre du Programme Stratégique Pays 2020-2022 du FIDA et du Cadre de Programmation Pays 2017-2022 de la FAO. Aussi, elle a souhaité qu’en plus de l’intervention sur le volet Champs Ecoles Paysans dans le projet PDAR2, l’appui apporté par la FAO soit étendu dans le domaine de la nutrition à travers l’agriculture sensible à la nutrition et l’éducation nutritionnelle.

Des perspectives de partenariat en cours entre la FAO et le FIDA en Guinée Equatoriale ont également été évoquées. Il s’agit notamment, du développement d’un projet sur les chaines de valeur en préparation et des enjeux industriels en discussions entre la FAO, le FIDA, le Centre d’Investissement et le Gouvernement de Guinée Equatoriale.

Ils ont également échangé sur plusieurs autres sujets tels que : la communication, la contribution du FIDA dans la préparation du Sommet sur les systèmes alimentaires au Gabon, mais également l’arrivée prochaine au Gabon pour une visite de travail de la nouvelle Représentante du FIDA.

Pour sa part S.E. Hélder MUTEIA s’est dit satisfait de la qualité des échanges et de la bonne collaboration qui existe entre les deux Institutions. Il a souligné le bien-fondé de formaliser un cadre de partenariat entre la FAO et le FIDA au Gabon pour accélérer la dynamique des actions en faveur de la transformation du monde rural et des systèmes alimentaires durables et inclusifs.

Pour rappel, la FAO a contribué significativement à la formulation du PDAR2, elle a participé activement à la mission conjointe FIDA/FAO qui a séjourné au Gabon du 3 au 27 septembre 2017 pour appuyer le Gouvernement dans la préparation de la seconde phase de ce vaste programme.

Le PDAR 2 interviendra dans trois provinces sur les neuf que compte le pays à savoir: le Woleu-Ntem où est intervenu le PDAR,  la Ngounié et l’Ogooué-Ivindo. A l’intérieur de ces provinces, le projet concentrera son action sur seize bassins de production identifiés et couvrant quarante-trois Cantons et cent soixante-onze villages ou regroupements de villages.

L’objectif de développement du projet est d’améliorer de façon durable, les revenus, la sécurité alimentaire, et la nutrition des petits producteurs, femmes, jeunes et peuples autochtones de 3 provinces du Gabon. Il s’agira spécifiquement d’améliorer l’environnement des politiques agricoles en vue d’une augmentation des investissements publics et privés grâce à un système efficace et durable permettant d’élaborer, de mettre en œuvre et de suivre les politiques et stratégies sous-sectorielles ; de promouvoir des activités économiques et l’entrepreneuriat dans les filières agropastorales porteuses afin d’améliorer les revenus, la sécurité alimentaire et la nutrition dans 3 provinces.

SCK

881 réflexions sur “Redynamisation du partenariat entre la Fao et FIDA au Gabon et en Guinée équatoriale